top of page

Le programme

"Continuité"

Concert d'ouverture

Samedi 14 octobre -18h

jennifer higdon.jpeg
nina simone photo.jpeg

Ce premier concert donne un aperçu des oeuvres souvent méconnues de grandes compositrices, célèbres de leur vivant, du 16è siècle à nos jours. Des madrigaux de Maddalena Casulana aux chansons originales de Nina Simone, ce concert est aussi une passerelle entre la musique ancienne et contemporaine.

Extraits du 2ème livre de Madrigaux: 

1. "Ridon hor per le piaggie" 2. "Amor per qual cagion" 3. "Il d'odorate fronde" 4. "Ahi possanza d'amor" 5. "O notte o cielo o mare" 6. "Gran miracol d'amore" de

  • Maddalena Casulana (1544-1590) : par le choeur Maddalena Casulana 

Maddalena Casulena est née et a vécu en Toscane pendant la Renaissance. Elle a composé de nombreux madrigaux dont certains ont été dédiés à Isabelle de Medicis. Roland de Lassus, célèbre compositeur de l'école franco-flamande, a fait jouer une de ses oeuvres malheureusement perdue, à la cour du roi de Bavière, preuve de la reconnaissance dont elle a bénéficié de son vivant.

 "Tocatta"  "La lisonjera", "The Flatterer)". "Guitare",  "Automne", de

  • Cécile Chaminade (1857-1944) : Karin Lechner (piano solo)

Cécile Chaminade était une compositrice française dont le talent tant pianistique que créatif a été reconnu et encouragé par George Bizet et Emmanuel Chabrier. Issue de la bourgeoisie parisienne, elle défie l'autorité paternelle en devenant une pianiste à la renommée internationale. Elle a laissé plus de 400 oeuvres, dont beaucoup sont pour piano solo.

 "Pale Yellow" , "Fiery Red" de

  • Jennifer Higdon (née en 1962) : Trio Higdon  : Franco Panizon, Hugo Ranilla et Fédérico Bragetti

Née à Brooklyn, Jennifer Higdon a obtenu une thèse à l'université de Pennsylvannie sous la direction du compositeur George Crumb. Elle a obtenu plusieurs prix (Pulitzer en 2010, Nemmers pour la composition musicale en 2018), et enseigne actuellement à l'Institut Curtis (Philadelphie).

  • Nina Simone (1933-2003) : Francesca Murro (chant) et Vincent Bruyninckx (piano)

C'est justement le célèbre Institut Curtis qui a un temps refusé Nina Simone parmi ses élèves. Considérée comme l'une des plus grandes chanteuses de jazz de l'Histoire, Nina Simone était aussi une talentueuse pianiste classique. Son ambition était de devenir la première concertiste Noire de l'Amérique. Elle a été refusée à l'Institut Curtis, très probablement à cause de sa couleur de peau- la célèbre institution lui donnera d'ailleurs un diplôme honorifique en 2003. Elle a chanté toute sa vie, milité pour les droits des Noirs aux Etats-Unis, et composé elle-même plusieurs chansons, interprétées ici par Francesca Murro et Vincent Bruynincks. 

Nouvelles compositrices
Samedi 14 octobre 20h30

Quatre jeunes compositrices bruxelloises

 

Venez découvrir de nouveaux talents ! Deux compositrices classiques, une jazz et une autrice de chansons vous présenteront quelques-unes de leurs oeuvres, pour certaines en exclusivité.

Quatuor à cordes, musique et poésie, performance, chansons et guitare... Ce concert est à lui seul une rencontre interculturelle des multiples facettes de la Musique, offrant différents visages et différents talents. Ils ont en commun d'être féminins, jeunes et bruxellois. 

 

Par Giulia Barbaro, Vigdis Elst, Juliette Recasens et Nue Bensimhon à découvrir dans la rubrique musiciens !

Les académiciennes : entre famille et génie
Dimanche 15 octobre, 15h

Clara_Schumann_1853.jpeg

Qui n'a pas entendu parler de Clara Schumann ? La plus célèbre des compositrices, géniale épouse du non moins génial Robert Schumann, et mère débordée de leurs huit enfants... à la même période, Fanny Mendelsohn, soeur de Félix, peinait à briller dans l'ombre de son frère. Quant à Nadia Boulanger, soeur aînée de la géniale Lili, fille de mélomanes, et pédagoge émérite, ses oeuvres sont presque tombées dans l'oubli. Venez découvrir ou redécouvrir, portées par de formidables musiciens, des pages magique de l'histoire de la musique académique, celle qu'on enseigne, qu'on écrit, et dont on ne se lasse pas.

Le public aura aussi le privilège d'entendre une sonate de la compositrice belge Henriette Van der Boorn-Coclet, éditée à l'époque mais oubliée depuis . 

Romances op.11: "Romance in E-flat minor", "Pièces Caractéristiques op.5: Romance in B major", "Romances op.21 : Romance in A minor,  "Pièce fugitives op.15: Larghetto in F Major" de

 Clara Schumann (1819-1896),   Nikolaas Kende (piano solo)

 

Romances op.22 pour violon et piano transcrites pour violoncelle et piano de Clara Schumann (1819-1896)

Fantaisie en sol mineur pour violoncelle et piano de Fanny Mendelssohn (1805-1847)

3 pièces pour violoncelle et piano de Nadia Boulanger (1887-1979)

Camille Jauvion (piano) et Alexandre Lacour (violoncelle)

"Vers la vie nouvelle" de Nadia Boulanger (1887-1979)

Kira Frolu (piano solo)

1er mouvement de la sonate pour violon et piano de Henriette Van der Boorn-Coclet (1866-1945).

Krzysztof Potocznik (piano) et Joanna Staruch-Smolec (violon).  

 

Ce concert sera présenté par Fauve Bougard, doctorante à l'ULB en musicologie.  Son sujet de recherche porte sur la présence des femmes aux conservatoires supérieurs de Bruxelles et de Paris au 19è siècle.

Les « éclaireuses »
dimanche oct. 15, 18h

Neeka.jpg

Concert organisé par les concerts Escapades. 

Voici des compositrices qui n'ont pas froid aux yeux. Musique Femmes Festival s'achève par ce concert audacieux, montrant quelques créatrices avant-gardistes, qui ont éclairé de leur musique un nouveau chemin. 

Neeka (née en 1970) :

River, Handshake, Don't hold me back, Big yellow taxi

"Serenade et Tocatta" de Sofia Gubaidulina (née en 1931), "The Last Song" de Clarice Assad (née en 1978),  "Ensueño y Danza" d'Olga Amelkina-Vera 

Sarah Badlissi (guitare)

 "Liebst du um schönheit " de Clara Schumann,  "Reflets dans l'immense tristesse", de Lili Boulanger, "Alleluia" de Cécile Chaminade "The empty song" Libby Larsen ( née en 1950)

Lisa Willems (chant) & Lionel Bams (piano/toy boy)

"Preludes VII, V, X & IX " de Galina Ustvolskaya (1919-2006), "Cappricio" de

Jacqueline Fontyn (née en 1930) , "Annita and Gaucho" de Chiquinha Gonzaga (1847-1935)   

    

Diego Saavedra, piano solo

 

Musique Femmes Festival arrière-plan.jpeg

Réservez vos places !

bottom of page