top of page

Trio Higdon

Trio piano violon violoncelle

Né en 1990 à VaIladolid (Espagne), Hugo Ranilla commence le violon dès l’âge de 5 ans au conservatoire de sa ville natale. En 2008, il part étudier à Oviedo au Conservatoire Supérieur de Musique d’Asturie avec José Ramon Hevia Álvarez. Après avoir obtenu son Bachelor, il poursuit sa formation au Koninklijk Conservatorium Brussel dans la classe de Kati Sebestyen où il obtient son master. Il continue ses études avec un master spécialisé en musique contemporaine au conservatoire de Gand. Depuis 2022, il commence sa formation comme pédagogue avec un Master Didactique à l’Institut de musique et pédagogie (IMEP) à Namur, dans la classe de George Tudorache. Il a travaillé, à l’occasion de masterclass, avec des violonistes de renommée internationale tels que Keiko Wataya, Manuel Guillón, Rafael Khismatulin, Aitor Hevia, Joaquín Palomares, Wibert Aerts ou encore Alexandre Da Costa.
Aujourd’hui, il se produit régulièrement un peu partout en Belgique, aux Pays-Bas ainsi qu’en Espagne au sein du Brussels Philharmonic Orchestra, du Zelig Art Ensemble ou encore l’orchestre Symphonia ASSAl. Il a collaboré avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et Zomeropera Alden Biesen. Également chambriste, il a participé à plusieurs festivals de musique de chambre (Odysseia Festival, Festival EuropArt) et a eu l’occasion d’étudier avec les ensembles Oxalys et Odysseia ainsi qu’avec des membres du Quatuor Quiroga et du Quatuor Danel. Passionné de musique contemporaine, il forme en 2022 le duo Flying Dodos, où il explore le côté théâtral de la musique.

Né en 1994, Franco Panizon commence à jouer du piano à l'âge de 8 ans. Il s’est diplômé avec distinction en 2016 au conservatoire de Triest, sa ville d’origine, où il a étudié le piano avec Rita Verardi, la composition avec Stefano Bellon et le clavecin avec Paola Erdas.
En 2017 il a été admis à la “Schola Cantorum” de Paris où il s’est perfectionné pour un an, et dans le même période il a eu l’opportunité de connaître et travailler avec la pianiste portugaise Maria Joao Pires dans deux ateliers en Italie et au Portugal, rencontre fondamentale pour sa formation. Il déménage ensuite à Bruxelles, où il vit actuellement, pour étudier au Koninklijk Conservatorium dans la classe d'Aleksandar Madzar, où il obtient son diplôme de Master en 2020.
A côté de son parcours de pianiste classique, il a toujours cultivé une grande passion pour l’improvisation au piano, activité qu’il poursuit dans le cadre des laboratoires de recherche avec le pianiste italien Stefano Battaglia à Sienne, à partir de 2020.


Federico Bragetti rencontre pour la première fois le violoncelle, qui deviendra son compagnon dans de nombreuses aventures, au Conservatoire de Gênes, en Italie, où il passe la première décennie de son parcours musical à étudier avec Nevio Zanardi et Paolo Ognissanti.
Après deux années passées en Pologne et aux Pays-Bas, il s'installe à Bruxelles pour finaliser son parcours académique au Conservatoire royal, dans la classe du professeur Olsi Leka.
Ses intérêts musicaux sont vastes, puisqu'il expérimente la musique contemporaine et électronique et s'implique dans des projets de jazz et de musique du monde, tels que le groupe "Peixe e Limao" et le "Woopii Orchestra", basés à Bruxelles ; cependant, le fil rouge de son parcours musical est la musique baroque, qu'il découvre d'abord au sein de sa famille et qu'il pratique de manière approfondie avec le professeur Alain Gervreau à Bruxelles.

bottom of page